Vous en avez pensé...

Réunion annuelle du Society for Investigative Dermatology (SID) 2022

  • Date: 18 au 21 mai 2022
  • Lieu: Portland (OR, USA)

L’édition 2022 de la réunion annuelle du Society for Investigative Dermatology (SID), la première en présentiel depuis 2 ans, s’est déroulée à Portland (OR, USA) cette année. Le congrès a débuté avec une séance de l'International Psoriasis Council (IPC), traitant principalement sur les avancées et les données du monde réel sur le psoriasis, un côté plus clinique de la recherche, mais qui a permis d’en apprendre tout de même davantage sur l’effet de la pollution atmosphérique et les désordres pathologiques.

Le SID a également eu le plaisir d'accueillir la première conférence sur le leadership Stephen I Katz, qui comprenait d’abord un hommage émouvant de collègues du Dr Katz, suivi d'une conférence captivante de Brian Kim, MD, sur la régulation neuro-immune des démangeaisons. Il a entre autres démontré que dans le contexte des démangeaisons histaminergiques, un paradigme suggérerait la possibilité d'une voie neuronale spécifique aux démangeaisons cutanées s'étendant de la périphérie, soit la peau (la reconnaissance d’une démangeaison) et les ganglions de la racine dorsale (la transduction), à la moelle épinière (le traitement), puis au cerveau (la perception). Cependant, l'existence de récepteurs véritablement spécifiques aux démangeaisons cutanées reste encore à élucider.

La conférence Eugene M. Farber a été donnée cette année par Johann Gudjonsson, MD/PhD, à savoir si l’énigme du psoriasis avait enfin été résolue et s’il était temps de passer à autre chose. La conclusion de cette conférence a établi qu’il n’est toujours pas temps d’abandonner les recherches sur le psoriasis et son étiologie, puisque celle-ci n’est toujours pas entièrement comprise et que les traitements ne sont toujours pas efficaces, du moins pas à 100%. L’efficacité des traitements biologiques, en particulier, tend à faiblir avec le temps, comme le démontre plusieurs études cliniques. Certains biologiques sur le marché ont même été abandonnés.

Une session de la FDA (U.S. Food and Drug Administration) a permis de découvrir les progrès dans la caractérisation des formes posologiques topiques et la mesure des concentrations de médicaments dans la peau, avec de nouvelles techniques et avancées. Deux techniques bien intéressantes ont été mis en lumière : l’open flow microperfusion (OFM) et le Sparse Spectral Sampling Stimulated Raman Scattering (S4RS).

Finalement, la conférence Julius Stone, donnée par Ruslan Medzhitov, PhD, sur la communication cellulaire dans l'homéostasie tissulaire a mis en évidence la communication entre deux types cellulaires donnés via les facteurs de croissance (et comment la cellule 1 sait de quelle quantité de facteurs de croissance la cellule 2 a besoin), ainsi que les deux principaux mécanismes qui contrôlent la prolifération cellulaire et le nombre de cellules lors d’une communication intercellulaire entre deux types cellulaires. Il s’agit de l’espace disponible et la disponibilité des facteurs de croissance sécrétés.

Opportunités de formation “bonnes pratiques de fabrication” ThéCell 2021-22

ThéCell a offert à un programme de formations de la thématique « bonnes pratiques de fabrication ». Les deux volets s’adressent principalement aux membres étudiants, postdoctorants et membres associés. Les formations ont eu lieu en ligne en 2021.

Volet I :  Introduction générale dans la thématique des BPX (Biotalent)

Volet II : Formations en BPF visant spécifiquement la fabrication de biopharmaceutiques tels que des produits cellulaires et tissulaires (CATTI)

Témoignages des participants :

« La formation en BPF de CellCAN (CATTI) m'a permis d'avoir une vue d'ensemble des outils utilisés pour la fabrication de bioproduit ainsi que les processus qualités associés. »

« Ce fut un privilège de pouvoir participer à cette formation et me permettre d'enrichir et même confronter mes connaissances. La formation est bien structurée en modules, de manière à naviguer aisément dans le contenu de formation. »

« Les informations que j'ai suivies sont très intéressantes. La formation de 60 minutes sur les bonnes pratiques de fabrication constitue une excellente introduction et peut servir de formation annuelle dans un programme de formation en milieu réglementé ou encore de formation initiale lors d'embauche de personnel. Les formations avancées que j'ai sélectionnées m'ont été très utiles afin de mesurer le niveau de formations nécessaire pour aborder ces concepts dans des SOP. Elles m'ont permis de mesurer mes limites et mon besoin de supports additionnels dans certains cas. Elles m'ont également permis de me familiariser avec des concepts nouveaux. »

« Le contenu de la formation était intéressant, clair et formateur. J'ai particulièrement apprécié les exemples concrets qui nous ont été présentés, nous permettant de mieux comprendre comment appliquer la théorie dans notre milieu de travail. »

« J'ai eu le privilège de suivre une série de formations portant sur les bonnes pratiques de fabrication (BPF), Assurance qualité-contrôle qualité (AQ-CQ), bonne pratiques cliniques (BPC), bonnes pratiques de laboratoires (BPL) et les techniques de rédactions de rapport scientifiques. Je retiendrai de ces formations qu'il faut mettre de la rigueur dans nos activités de recherches afin d'obtenir des résultats de qualité et fiables. Ces formations enseignent la conduite à tenir pour y arriver. »

Journées annuelles de l'International Society for Cell and Gene Therapy (ISCT) 2021

  • Organisateur: ISCT
  • Date: 26-28 mai 2021
  • Lieu: En ligne

Participant: Thierry De Serres-Bérard, Laboratoire de Jack Puymirat, Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

L’objectif global du congrès ISCT était de créer des liens entre les chercheurs, cliniciens et membres de l’industrie œuvrant dans le domaine de la thérapie cellulaire, allant du niveau fondamental au niveau clinique. Les sujets étaient variés mais concernaient, par exemple, les thérapies à base de cellules souches, la tenue d’essai clinique en thérapie cellulaire, les thérapies à base de vésicules extracellulaires et le génie tissulaire. Un nouveau sujet important dans le congrès était comment la thérapie cellulaire peut aider dans le combat contre la Covid-19, par exemple par l’effet des cellules souches sur l’immunité et la modulation de l’inflammation. Les premiers essais cliniques de traitement par les exosomes ont aussi été abordés. Une découverte intéressante que j’ai faite pour mon projet de doctorat est une technique permettant d’introduire du matériel génétique dans des organoïdes neuraux entiers par électroporation. Le congrès a été globalement très pertinent pour mon projet, qui vise à utiliser les cellules souches pour développer de nouveaux modèles pour des maladies neurodéveloppementales. Toutefois, j’ai senti qu’il avait été plus difficile d’établir des contacts avec les autres participants du congrès en mode virtuel. 

Réunion scientifique de la SQLNM, du Réseau CMDO et du Congrès COLosSUS (en virtuel)

  • Organisateur: La SQLNM, le Réseau CMDO et COLosSUS
  • Date: 10-12 février 2021
  • Lieu: En ligne

Participant: Luis Sorroza Martinez, Laboratoire de Julie Fradette, Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval

La journée scientifique annuelle de la Société Québécoise de Lipidologie, de Nutrition et de Métabolisme (SQLMN), du Réseau de recherche en santé cardiométabolique, diabète et obésité (CMDO) et du congrès COLosUS a fut une belle expérience pour le partage de connaissances scientifiques dans les domaines des maladies métaboliques, comme l’obésité et le diabète. En effet, cette expérience m’a permis, autant au niveau clinique que fondamental, d’agrandir mes connaissances sur la physiologie et le développement des maladies métaboliques, contribuant à une meilleure compréhension des problématiques reliées à mon projet de maîtrise, ce dernier portant sur l’impact de l’obésité et du diabète sur le potentiel thérapeutique des cellules souches/stromales du tissu adipeux en médecine régénératrice. Un aspect très enrichissant du congrès fut la grande hétérogénéité et la bonne qualité des projets et des conférences partagées, touchant plusieurs aspects des maladies métaboliques comme leur physiologie et leurs effets négatifs sur différents tissus du corps humain. Plus précisément, la conférence de Dre Claudia Gagnon sur l’impact de l’obésité et du diabète sur la santé osseuse a grandement contribué à une meilleure justification de mon projet de recherche, me donnant ainsi des outils et de nouvelles connaissances afin de souligner l’importance de celui-ci. Entre outre, au niveau des présentations par affiche, auxquelles j’ai participé, la grande diversité des projets présentés m’a permis d’avoir une perspective plus globale de la recherche reliée à l’obésité et au diabète et m’a permis d’apprendre de nouvelles techniques de détection protéique pouvant être utilisées dans le cadre de mon projet, comme le “MultiPlex”. En conclusion, ce congrès a été pour moi une belle expérience de partage scientifique me permettant de communiquer les avancées de mon projet de recherche, de mieux comprendre les problématiques reliées aux maladies métaboliques et finalement, de pouvoir acquérir de nouvelles connaissances pour le développement de mon parcours professionnel.

Journées annuelles de l'Association for Research in Vision and Ophtalmology (ARVO) 2021

  • Organisateur: ARVO
  • Date: 1-7 mai 2021
  • Lieu: En ligne

Participants:

  • Kelly Coutant, Laboratoire de Solange Landreville, Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval

Le congrès ARVO 2021 s’est déroulé virtuellement du 1er au 7 mai 2021. Ce congrès permet de rassembler les dernières recherches effectuées dans le domaine de la vision. Nous pouvons ainsi comprendre et distinguer les liens établis entre la recherche fondamentale, translationnelle et clinique. Mon projet de doctorat concerne les vésicules extracellulaires libérées par les cellules cancéreuses du mélanome uvéal situées dans la choroïde. J’ai pu découvrir, via ce congrès, que des études ciblaient la communication de ces vésicules avec un tissu avoisinant de la choroïde : l’humeur aqueuse. La présentation émettait l’hypothèse que ces mêmes vésicules seraient retrouvées dans l’humeur aqueuse et qu’elles pourraient devenir un potentiel biomarqueur de la pathologie. Le congrès de l’ARVO 2021 nous offre ainsi la possibilité d’entrevoir de nouvelles perspectives dans nos recherches et de découvrir des sujets de recherche très intéressants !

  • Julien Blouin, Laboratoire de Stéphanie Proulx, Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval

Le congrès annuel de l’ARVO s’est déroulé en mode virtuel du 1er au 7 mai 2021. C’est le plus important congrès dans le domaine de la recherche en ophtalmologie. Les sessions de présentations sont nombreuses et variées. Je me suis particulièrement intéressé à celles portant sur la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), sur le stress oxydatif de l’épithélium pigmentaire rétinien/choroïde et sur les modèles cellulaires pour étudier et traiter la DMLA. Un minisymposium entier a été dédié à la biologie cellulaire et l’homéostasie de la choroïde. Cette session a été particulièrement intéressante pour la suite de nos travaux en lien avec la reconstruction de choroïdes humaines par génie tissulaire. J’ai pu constater que de nombreuses équipes travaillent sur le rôle des cellules immunitaires de la choroïde dans l’homéostasie de celle-ci. Il est certain que l’ajout des cellules immunitaires dans notre modèle serait un atout et un avantage considérable pour la suite des travaux.

Journée annuelle de l'American Society for Biochemistry and Molecular Biology (ASBMB) 2021

  • Organisateur: ASBMB
  • Date: 21-23 juillet 2021
  • Lieu: En ligne

Participante: Kelly Coutant, Laboratoire de Solange Landreville, Centre de Recherche du CHU de Québec-Université Laval

Le congrès ASBMB 2021 intitulé « extracellularvesiclestudies : frombenchtop to therapeutics” s’est déroulé virtuellement du 1 au 23 juillet 2021. La thématique de ce congrès concernait les vésicules extracellulaires, ciblant directement mon projet de doctorat. Ce congrès m’a permis de comparer mes premiers résultats et de valider les marqueurs spécifiques des vésicules observés dans mes expériences. L’atout de ce congrès est de pouvoir comparer le panel de techniques utilisées pour caractériser les vésicules extracellulaires mais également leur impact fonctionnel. Cela m’a ainsi permis de pouvoir entrevoir de nouvelles pistes dans mes recherches face à de potentiels problèmes expérimentaux. De plus, le congrès permettait de dialoguer avec les différents intervenants via l’application Whova facilitant les échanges scientifiques. 

Atelier: Best Practices for Therapeutic Translation: Optimizing Pre-Clinical Research Rigor and Reproducibility Workshop

  • Organisateur: StemCellNetwork / BioCanRx
  • Date: Tuesday February 25 to Wednesday February 26, 2020
  • Lieu:  Toronto, Ontario

Participant: Fiona Simpson, Griffith lab, Université de Montréal

This workshop was designed to encourage the adoption of best practices for pre-clinical research in the fields of stem cell therapies and regenerative medicine. Our group does extensive pre-clinical studies in large animal models for the submission of our medical devices to regulatory agencies around the world. This workshop offered a lot of helpful information about improving documentation and traceability for our device history files that we have implemented in our lab book and records policies.