Après avoir traité avec succès 14 patients, une équipe de chercheurs du centre de recherche en organogénèse expérimentale de l’Université Laval (LOEX), dirigée par les professeurs à l’Université Laval et chercheurs au Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval, François A. Auger, Lucie Germain et Véronique Moulin, vient de publier des résultats probants sur une nouvelle technique de traitement des grands brûlés dans la revue scientifique European Cells and Materials (eCM) Journal.

Cette nouvelle méthode, développé au LOEX, permettet de reconstruire des greffons de peau à partir des cellules du patient brûlé. Contrairement à ce qui est fait par les autres laboratoires, ces greffons sont constitués de deux couches de la peau, le derme et l’épiderme. Ces tissus sont dit bilamellaires à cause de la présence additionnelle de la couche profonde dermique, importante pour le support, la stabilité et la souplesse à long terme.

L'article est accessible en clicant ici : lien vers l'article dans European Cells and Materials Vol. 36 2018. 

Lien vers l'émission de Radio Canada: ICI Québec du 4 octobre 2018

Téléchargez le communiqué de presse.

 

Réseau thématique soutenu par le